Sur la Nouvelle route de la soie

Les 25 banques systémiques viennent de passer leur « test » pour savoir s’ils étaient solides. Verdict : elles sont en faillite ! Or, en cas de défaillance, l’UE a acté en début d’année que les dépôts bancaires des particuliers puissent être saisis pour les renflouer.

C’est dans ce contexte systémique qu’intervient la « réforme territoriale » et la suppression des départements, merveilleux prétextes pour cacher le scandale des emprunts toxiques qui grèvent les collectivités territoriales. En clair : on détruit la proximité politique de notre pays pour cause de banques en faillite. Que faire ?

Ouvrir les comptes et bilans des banques pour voir ce qu’elles ont fait avec notre argent ; protéger les dépôts en établissant une vraie et stricte séparation de leurs activités - dépôt d’un côté, casino de l’autre - et remettre en place l’émission de crédit public pour des politique d’investissements dans l’équipement de l’homme et la nature. Nous pourrons alors œuvrer à bâtir la nouvelle route de la soie avec les pays qui ont décidé de passer à l’offensive : Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud (BRICS).